Abe ne déclare pas l'état d'urgence

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a prononcé un discours samedi et a déclaré qu'il ne déclarait pas l'état d'urgence pour le moment.

Samedi, à 18 heures, le Premier ministre Shinzo Abe a tenu une conférence de presse depuis son bureau pour signaler que l'amendement à la loi sur les mesures d'urgence avait été adopté vendredi et promulgué ce jour-là.

C'est une loi qui permet de déclarer l'état d'urgence, mais cela ne sera pris qu'après avoir écouté des spécialistes et lorsque cela sera nécessaire pour contenir la propagation du nouveau coronavirus. "Les conditions actuelles ne nécessitent pas cette déclaration", a-t-il expliqué.

Le Japon, par rapport à d'autres pays, comme la Chine, l'Italie et l'Iran, compte 0,6 cas d'infection pour 10 XNUMX personnes. Par conséquent, il estime à l'heure actuelle que cette déclaration n'est pas nécessaire.

Il a remercié la population pour sa coopération, avec des événements annulés, des écoles fermées temporairement, le travail à domicile et d'autres attitudes. "Nous ne pouvons pas relâcher l'alerte", a-t-il souligné, demandant à tout le monde de continuer à collaborer à la prévention.

Situation des infectés

"80% des patients infectés présentent des symptômes bénins et seule une partie a un état plus grave", a-t-il expliqué. Le facteur aggravant concerne les personnes âgées, de sorte que les masques seront distribués dans les maisons de soins infirmiers.

«Au Japon, 80% des cas de contagion ne sont pas de personne à personne, sauf dans le cas de grappes. Le danger est quand il y a «3 conditions simultanées telles que le manque de circulation d'air dans l'environnement, un contact très étroit et de nombreuses personnes dans un seul environnement fermé», a-t-il expliqué.

Le coronavirus affecte l'économie

Dans l'économie, l'influence du nouveau coronavirus est grave, a déclaré le Premier ministre, en particulier en ce qui concerne les PME - les petites et moyennes entreprises. Par conséquent, il a déjà demandé aux agences concernées des prêts sans intérêt pour atténuer la situation.

Concernant la possibilité de réduire la taxe à la consommation à 5% proposée par un homme politique, elle est toujours en cours d'analyse.

430 milliards de yens seront affectés à des mesures économiques, mais cet aspect sera encore discuté avec les parlementaires.

Concernant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le Premier ministre a déclaré "nous avons l'intention de vaincre la propagation du coronavirus et de procéder comme prévu".

Le Japon investit et soutient la recherche pour le développement de médicaments et de vaccins contre le nouveau coronavirus.

L'une des mesures les plus importantes est d'empêcher la propagation, de sorte que le gouvernement et la population combattent ce virus ennemi.

L'attitude du gouvernement Abe saluée par l'OMS

Le directeur général de l'OMS-Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse vendredi (13), a salué la réponse du Japon au coronavirus, affirmant que le Premier ministre Shinzo Abe a pris l'initiative et réussi à rassembler tous du gouvernement.

Il est inhabituel pour Tedros de citer des dirigeants individuels lors de conférences de presse et de louer ses mesures contre ce nouveau virus. Jusqu'à présent, il n'a salué que les efforts de la Chine.

Il a également indiqué que le Japon avait versé 155 millions de dollars (environ 17 milliards de yens) à l'OMS pour l'aide d'urgence aux pays infectés.

"L'identification des clusters (clusters en traduction libre) est importante pour réduire la propagation de l'infection", a évalué Tedros par rapport à l'attitude du Japon.

Source: Sanspo et gouvernement.

Crédits photo: Charly Triballeau / AFP / CP.

0 0 voter
Évaluation de l'article
je m'abonne 💕
Notifier de
invité

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires