Le Japon chute à 6th au classement des entreprises

Le Japon est passé de la cinquième à la sixième place du classement de la compétitivité mondiale du Forum économique mondial à 2019, principalement en raison de la lenteur de ses performances dans les domaines de l'éducation et du travail, a révélé mercredi un rapport du WEF.

Singapour figure en tête de la liste des économies 141 dans le Rapport sur la compétitivité mondiale de cette année, qui est passé de la deuxième à la seconde place et a remplacé les États-Unis.

Les États-Unis viennent en deuxième position, suivis de Hong Kong, qui est passée de la septième place. Parmi les économies d’Asie de l’Est, la Corée du Sud était composée de 13º et de Chine 28º.

Le Japon était très apprécié pour son dynamisme commercial et son innovation, en classant respectivement 17º et 7º.

La note globale a toutefois été entravée par les mauvais résultats dans les domaines de l’éducation et du travail.

«Alors que le nombre moyen d'années de scolarisation de la main-d'œuvre compte parmi les plus élevés au monde, des méthodes d'enseignement inadéquates contribuent à combler le déficit de compétences», indique le rapport. Le Japon a classé 87 dans la pensée critique en enseignement.

En outre, "le marché du travail japonais est handicapé par diverses rigidités et une faible participation des femmes", selon le rapport. Le Japon a classé 104 pour la flexibilité en matière d’embauche et de licenciement et 62 pour la participation des femmes au marché du travail.

Les classements annuels évaluent les niveaux de compétitivité de chaque pays en examinant les éléments 103 dans les domaines 12, tels que la stabilité microéconomique, le marché du travail et les systèmes financiers.

source: Jiji Press

Dans cet article

Participez à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.